Tout est parfait maintenant.

méditation printemps.jpg

L’Univers est en constante expansion, il grandit, évolue et se transforme constamment, et c’est cette force qui est en nous aussi. Quand tu résistes à cette force parce que tu veux rester dans ta zone de confort, parce que tu as peur, ou pour toute autre raison, tu te crée de la souffrance et de la fatigue!

As-tu remarqué comment tu peux parfois être vraiment fatigué quand il y a une situation difficile ou une épreuve dans ta vie? À part le fait que tu dors peut-être moins bien pendant une période de stress, pourquoi vis-tu en plus des symptômes de fatigue?

La réponse est très simple : la résistance. Résister à notre situation, se « battre » contre la Vie, ça demande une quantité énorme d’énergie parfois physique, mais surtout émotionnelle et mentale. Le contraire c'est « être dans le flow». Quand tu suis le courant de la Vie, habituellement, tu te sens énergisé.

Effectivement, d’un point de vue spirituel, le moment présent est parfait. Les moments forts comme les épreuves existent pour t’enseigner des leçons. Reconnaitre que tout est parfait, c’est faire confiance à l’Univers. C’est  choisir de croire que la conscience universelle, la même que celle qui est en toi, a un plan. Elle ne t’envoie pas des épreuves ou des obstacles pour rien : tu as quelque chose à apprendre, des habiletés ou qualités à développer. Tu es poussé à évoluer. Comme la conscience de l’univers et celle qui est en toi sont indissociables, les obstacles qui se présentent sont toujours en accord et en alignement avec ton essence profonde.

Quand on est en pleine crise, il est parfois difficile d’accepter  cela. Il est encore plus difficile de lâcher prise et de cesser de résister.  Pourtant, plus tu résistes, plus tu augmentes ta souffrance, plus tu dépenses d’énergie, et plus tu vis des émotions négatives. Si tu observes la nature, le principe de "flow" est partout: la gazon n’essaie pas de pousser, il pousse. Si les conditions ne pas sont bonnes, il ne pousse pas. La fleur n’essaie pas d’ouvrir, elle ouvre lorsqu’elle est prête, tout simplement, et rien ni personne ne peut la forcer à ouvrir avant son temps. Tout cela ne requiert pas d’effort pénible! Il n'y a que l'humain pour se causer autant de difficulté! (rire!)

Comme mon enseignant l’a justement dit cette semaine, reconnaitre la perfection du moment présent, c’est dire oui à ce que la Vie t’amène en ce moment. C’est pouvoir respirer et trouver le bonheur et le calme dans l’œil de la tornade. C’est être capable de se placer dans la conscience du témoin et ressentir tout ce qui passe sans retenir ou repousser quoi que ce soit. C’est pleurer quand tu as envie de pleurer, rire quand tu as envie de rire, et ne pas prolonger l’émotion quand c’est fini.

Plus facile à dire qu’à faire? Oui et non! Il s’agit simplement de s’entrainer : le positivisme, la résilience, la paix intérieure et la joie, tout cela s’apprends et se cultive. Certaines personnes sont plus facilement remplies de gratitude que d’autres, certaines sont plus facilement anxieuses, etc…Est-ce dû à la façon dont elles ont été éduquées? À leurs expériences? À leur nature? Peu importe!  Il y a des techniques et des enseignements qui peuvent t’aider à y arriver.

La première étape est de se connecter au silence et à l’immobilité en toi en méditant. Cette connection t’aidera à dire oui à ton cœur et à la Vie. Mais la méditation agit graduellement et prends du temps. C’est là où d’autres techniques peuvent compléter le travail rapidement en réduisant la réponse de stress, clarifiant les pensées, et diminuant la résistance interne. Retrouver ton énergie, te sentir pleine de gratitude, de compassion et plénitude, c’est possible. Cesser de résister pour permettre à la « Vie » de faire son travail et enfin passer à autre chose, c’est essentiel pour être heureuse! Lorsque tu collabores avec l’Univers et que tu retiens la leçon, celle-ci n’a plus besoin de se reproduire et tu deviens alors cocréatrice de ta vie.

Accepter que les épreuves et les joies dans ta vie sont parfaites pour toi en ce moment, ce n’est pas de la résignation. Ça ne signifie pas que tu renonce à tes rêves et tes désirs, ça signifie que tu accepte le moment présent pleinement avec le bon et le moins bon, et que tu portes consciemment ton attention sur la lumière qui passe par les « craques », comme Léonard Cohen le disait si bien.

Merci,

Jannie

Pour plus d’information sur les cours de méditation et le coaching : www.janniebolducbienetre.com ou jannie@janniebolducbienetre.com

Méditation, pensées et émotions

IMG_4878.JPG

L’un des mythes les plus courant en ce qui a trait à la méditation est que pour pouvoir méditer, on doit cesser d’avoir des pensées. La définition de la méditation, c’est de progressivement calmer le mental. Cela ne signifie pas d’éliminer les pensées! Nous avons en moyenne entre 60 000 et 80 000 pensées par jour, et cela n’arrêtera pas si tu apprends à méditer! Comme le dit mon prof Davidji : si tu as des pensées, c’est que tu es en vie! Yé! Avec la pratique de la méditation, la différence sera que tu arriveras parfois à créer un espace entre celles-ci (les pensées), et à ressentir plus de paix et de tranquillité malgré leur présence.

Lorsqu’on parle de méditation, on mets parfois ensemble pensées, émotions et sensations : elles sont de l’agitation intérieure qui nous distraient et nous éparpillent. Des émotions aussi il y en aura, même si tu devenais une nonne bouddhiste et que tu méditais des heures par jour! Par contre, ce que la méditation t’aidera à faire est de reconnecter avec cette partie de toi qui existe au-delà des pensées et des émotions. Tu deviendras de plus en plus l’observatrice de tes expériences, incluant les pensées et les émotions, et celles-ci perdront de leur emprise par le fait même. Lorsqu’on médite, on apprends simplement à les laisser apparaitre et disparaitre tout en demeurant conscient que nous ne sommes pas nos pensées/émotions et qu’elles sont impermanentes. Nous apprenons aussi à les transcender et à se sentir en paix, même si elles sont bien là.

Comment rester positifs dans les moments de crises, de tristesse, ou de maladie, comment guérir de nos blessures afin ne plus recréer les mêmes situations à répétition dans nos vies, mais aussi, comment rester centré, ou juste se sentir en paix plus souvent malgré les petits et grands désagréments de la vie? Même quand ça va bien, rester d’humeur égale et sereine dans le traffic, quand le réservoir d’eau chaude brise, quand le petit fait une crise, …tu vois le genre?

Selon plusieurs grands Sages tels que Bouddha et Patanjali, il y a un mode d’emploi, c’est-à-dire, un mode de vie et des choses précises à pratiquer afin de cultiver un bonheur durable. L’une de ces choses est de développer l’équanimité.

Avec le temps, méditer régulièrement nous aide vraiment à ne pas fuir les émotions négatives quand elles sont là (sans se créer plus de souffrance pour autant), et célébrer quand les émotions positives sont présentes. L’être humain ne cessera jamais d’avoir des pensées et des émotions : la personne moyenne vit avec ces hauts et ces bas émotionnels à chaque jour. Par contre, une pratique de méditation en réduit la courbe et nous aide à ne pas s’attacher ou se laisser balloter par celles-ci: c’est ce que l’on appelle l’équanimité.

Est-ce qu ‘on peut s’attacher à des émotions négatives? Certainement! Notre cerveau en vient qu’à rechercher les sensations familières, même si elles sont négatives…les pensées et les émotions néfastes peuvent être un conditionnement, ou encore comme une dépendance à la caféine, au sucre ou à la cigarette! On sait que ce n’est pas bon pour nous, mais on n’est pas capable d ‘arrêter, ou alors on en a même pas envie!

En plus de diminuer les hauts et les bas émotionnels, la méditation nous aide à améliorer notre vie et nos relations : en ayant moins d’attachement envers nos convictions et nos pensées et émotions habituelles, nous pouvons plus facilement s’ouvrir aux autres et à de nouvelles réalités, expériences ou situations. Nous développons une habileté à regarder les choses et les êtres avec une perspective plus élevée.

Mais revenons aux pensées et aux émotions. Comment procède-t-on quand on médite et que nous avons des pensées? Cela dépends du type de méditation que tu pratiques. Une des façons de procéder est d’observer toutes les pensées, émotions et sensations qui surgissent avec une attention bienveillante, égale envers toutes les pensées ou sensations, et sans jugement. On essaie d’observer avec curiosité même, et les laisser passer sans s’y attacher. Ne pas s’attacher à nos pensées revient à dire ne pas se laisser emporter dans notre imagination par celles-ci, jusqu’à en oublier de pratiquer notre technique de méditation. C’est en quelque sorte une manière de digérer les pensées/émotions. Cette façon de procéder est particulièrement véhiculée dans les méditations d’origine bouddhistes et la Pleine Conscience.

Il existe aussi une autre façon de traiter les pensées et émotions en méditation: il s’agit de méditer avec un mantra. Cette technique origine principalement de l’Inde. Lorsqu’on utilise un mantra pour méditer, notre conscience est portée exclusivement sur le mantra et il est le seul objet de notre attention. Lorsque des pensées ou émotions se présentent, nous ramenons simplement notre attention sur le mantra dès que possible. Celui-ci sert de lien vers l’espace entre les pensées, cet espace de paix et pure tranquillité qui est en nous. Les pensées viennent toujours, mais elles passent à travers soi plutôt qu’être observées et traitées. Le fait de se connecter avec un mantra permet de les transcender en quelque sorte.

Attention par contre, méditer est un peu comme faire du ménage : on peut parfois découvrir des toiles d’araignées dans les coins i.e. on peut découvrir des émotions qui étaient très profondément enfouies et qui remontent à la surface : aucune inquiétude, on les traite de la même manière que les émotions qui sont familières. Soit on les observe, accepte leur présence temporaire et les laisse aller, soit on retourne à notre mantra sans leur accorder plus d’attention afin qu’elles disparaissent naturellement. Ce processus en tout à fait naturel et bénéfique, sauf peut-être dans certains cas de maladie mentale sévère. Dans ce cas, il faut consulter sont médecin ou psychologue/psychiatre.

La méditation existe depuis des millénaires et il existe une myriade de techniques provenant de tout autant de philosophies et sagesses ancestrales. Chacune d’entre elles t’enrichira de nombreux apprentissages et d’une meilleure connaissance, et meilleure maitrise, de toi-même. Que ce soit pour la gestion de tes pensées et émotions, gestion du stress, pour transformer une habitude, tes relations, pour te sentir centrée et connectée à ta sagesse intérieure, ou pour une foule d’autres choses, la méditation est aujourd’hui plus que jamais un outil essentiel et très pratique.

Merci, 

Jannie

Cliquez ici pour en savoir plus sur les cours de méditation en groupe, et en privé : http://www.janniebolducbienetre.com/meditation/

Soyez au courant de mes activités et derniers blogs en me suivant sur facebook :https://www.facebook.com/experteenbienetre

L’hiver est le moment parfait pour s’allouer des moments de ressourcement et de repos profond.

Hiver 1.jpg

«  Si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier. » Vieil Adage

L’hiver est une saison de réflexion et de retour à soi. C’est le moment parfait pour s’allouer des moments de ressourcement et de repos profond afin de refaire nos forces avant l’effervescence du printemps! Prends soin de toi! N’attends pas d’être blessé ou malade pour te donner la permission de te reposer.

Beaucoup d’entre nous sont fatigués, je le constate constamment auprès de mes clients. Nous, les êtres humains, sommes des animaux sociaux, et nous ne nous permettons de vraiment nous reposer que si nous en avons la permission. Souvent, cette permission vient avec un billet du médecin suite à l’épuisement, la maladie, ou un accident. Je suis toujours étonnée du nombre de personnes qui viennent me voir qui prennent des antidépresseurs, de la médication pour l’anxiété, qui souffrent ou ont souffert de burn out, etc…

Alors, oui, beaucoup de gens sont fatigués. Fatigués de l’hiver, fatigués de la direction de leur vie, fatigués des problèmes répétitifs dans leurs relations, fatigués dans les muscles et les organes de leur corps. Nombreux aussi sont ceux qui disent bien aller mais qui, de toute évidence pour ceux qui les entourent, « fonctionnent » sur les hormones de stress et épuisent tranquillement leur système glandulaire et nerveux, jusqu’au jour où tout s’effondre.

Moi aussi, je suis passé par toutes ces étapes dans ma vie : avoir une carrière « plus-que-temps-plein » à Montréal avec des patrons abusifs, deux enfants et un chum qui voyage et travaille trop, rouler sur l’adrénaline, jusqu’à ce que la coupe déborde! Tout cela fut en fin de compte une grande chance de me recentrer, de remettre les priorités aux bonnes places et revenir à mes passions.

Il y a des solutions à cette épidémie de fatigue : Redonner ses lettres de noblesse au repos et à la relaxation profonde. Retrouver un mode de vie sain et une connexion à son essence grâce à une spiritualité authentique. Pourquoi ne pas plonger dans les pratiques qui calment l’esprit, régénèrent le corps et nourrissent l’âme?

La méditation et le yoga, particulièrement le yoga restaurateur, sont deux des outils les plus efficaces dans la réduction du stress. La régénération vécue au niveau du système nerveux lors d’une pratique de yoga restaurateur est supérieure à celle du sommeil, et réhabilite les fonctions naturelles d’auto-guérison du corps. La méditation et les sagesses ancestrales (bouddhiste, indienne, autochtone, etc…) offrent des outils pratiques pour adopter un mode de vie plus sain, savoir se centrer, et gérer son stress et ses émotions au jour le jour. Les techniques de transformation que j'utilise, quant à elles, vont à la source des traumatismes ou des croyances négatives et limitatives afin de les éliminer rapidement et en douceur. Ces techniques réduisent le discours interne négatif et les émotions négatives, donc encore moins de choses à « gérer », ce qui libère de l’énergie!

Tous ces outils m’ont amené à faire de grandes transformations et à me créer une vie vraiment merveilleuse, où il y a du temps pour respirer. Il n’y a plus de fatigue. Beaucoup moins d’émotions négatives et d’anxiété dans les moments de stress ou de transition. Évidemment, tout n’est pas toujours parfait, mais ce que j’essaie de dire, c’est qu’avec la pratique de ces outils vient la santé, le bonheur, la vitalité, et la paix, tout simplement.

Je te le souhaites aussi, et je t’invites à explorer et incarner la relaxation profonde en cette fin d’hiver.

Merci,

Jannie

Surveillez mes cours, ateliers et futures retraites au www.janniebolducbienetre.com!

 

L'amour est une pratique!

Compassion 1.jpeg

En ce mois de la Saint-Valentin, je voulais te parler d’amour. Pas de l’amour entre deux partenaires amoureux, mais plutôt de Metta, l’amour-compassion. Mais qu’est-ce la compassion exactement? La compassion, ce n’est pas seulement d’accepter et de compatir avec la souffrance d’autrui, cela s’appelle la sympathie. Ce n’est pas non plus ressentir la joie ou les souffrances des autres comme si c’était les tiennes, cela s’appelle l’empathie. La compassion, c’est de l’amour offert à ceux qui souffrent. C’est de chérir les êtres vivants et d’avoir le désir de mettre fin à leurs souffrances. C’est une force positive qui nous pousse à agir au service des autres, que ce soit par une simple prière, une méditation, ou des gestes concrets. Au lieu de générer un sentiment d’impuissance face à la douleur des autres, elle crée plutôt un sentiment de bien-être lorsque l’on souhaite sincèrement ce qu’il y a de mieux pour eux. Un amour de cette nature est donné librement, sans rien demander en retour.

Selon le bouddhisme, et bien d’autres traditions, aussi bien que pour les scientifiques qui l’ont étudié, la compassion est le sentiment le plus positif et bénéfique qui soit. La pratique de la compassion crée non seulement un sentiment de bonheur, mais des études cliniques ont démontrées qu’elle stimule les neurones du cerveau à se réorganiser de la même façon que développer son attention (par la méditation) le fait.

En ce qui me concerne, je n’ai pas besoin de preuves scientifiques pour comprendre que la compassion est bonne pour moi autant que pour ceux envers qui je la ressens.  Pour développer plus de compassion, j’aligne mes pensées et mes actions avec mon centre (ma conscience ou mon essence), qui est pure bienveillance et tranquillité.  Pour m’aider, je pratiques parfois la méditation de la compassion traditionnelle, telle qu’enseignée par bouddha (il y en a plusieurs versions gratuites disponibles sur internet). Ensuite, cela peut vouloir dire laisser tomber mon besoin d’avoir raison, pour opter pour la paix et l’acceptation de l’autre. Je peux aussi choisir d’abandonner les jugements, et les croyances négatives qui sont à leur source. Travailler à être plus consciente, observer et accepter les pensées et les émotions qui passent, m’aide à créer un temps d’arrêt entre les évènements de la vie et mes réactions, ce qui permets de me traiter, et des traiter les autres avec plus de gentillesse, de douceur, moins de sévérité, moins de jugement, plus de bonté et d’ouverture.

Quel est ton dialogue intérieur habituel? Quelles sont les croyances que tu as envers toi-même et le monde qui t’entoure? Quels sont les jugements que tu poses constamment à ton égard? Es-tu dur(e) envers toi-même? Crois-tu que la vie est dure? Te donnes-tu le temps de te reposer quand tu en as besoin, ou cherches-tu constamment à te pousser? Prends-tu soin de toi? T’accordes-tu du temps, tout simplement? La pratique de la compassion commence par soi-même. Lorsque nous ressentons profondément la compassion, nous pouvons faire fondre et dissiper notre souffrance et celle des autres, car notre cœur est une machine de transformation extraordinaire, et l’amour est son moteur.

Redéfinir le Succès!

 Le vrai succès, celui qui mène au bonheur durable, c’est d’avoir la certitude que nous sommes alignés avec notre cœur, c’est-à-dire, que les désirs de notre intellect soient les mêmes que les désirs profonds de notre Essence. C’est de connaitre la joie et la paix de savoir que nous sommes à notre place, et que tout est parfait, maintenant.

Le vrai succès, celui qui mène au bonheur durable, c’est d’avoir la certitude que nous sommes alignés avec notre cœur, c’est-à-dire, que les désirs de notre intellect soient les mêmes que les désirs profonds de notre Essence. C’est de connaitre la joie et la paix de savoir que nous sommes à notre place, et que tout est parfait, maintenant.

Qu’est-ce que le succès pour toi? Crois-tu qu’avoir plus de succès est égal à plus de bonheur? À quoi mesures-tu ton niveau de succès (ou de bonheur!)? Le succès vient lorsque l’on a déjà un sentiment de réussite dans le présent, mais ce n’est pas quelque chose que tu vas obtenir quand tu auras satisfait un désir ou atteint un objectif. Ce n’est pas à la réussite matérielle qu’il faut juger le véritable succès, mais à la qualité et au bonheur d’une vie.

Le vrai succès, celui qui mène au bonheur durable, c’est d’avoir la certitude que nous sommes alignés avec notre cœur, c’est-à-dire, que les désirs de notre intellect soient les mêmes que les désirs profonds de notre Essence. C’est de connaitre la joie et la paix de savoir que nous sommes à notre place, et que tout est parfait, maintenant. C’est aussi de se libérer de nos limites intérieures, de transformer et guérir les vieilles blessures, les mauvaises habitudes, les sentiments négatifs et les blocages qui se répètent. C’est d’apprendre les leçons de vie qui viennent avec toutes nos expériences afin de passer à de plus hauts niveaux de développement! Le succès véritable se passe d’abord à l’intérieur de soi! C’est aussi d’apporter une contribution au monde tout en étant intègre, d’arriver à s’aimer et à aimer les autres, et de se sentir en paix. Bien sûr, le succès c’est aussi de posséder la juste quantité d’argent (ce qui est différent pour chacun) en faisant ce que l’on aime.

Dans ce monde, il y a beaucoup de personnes qui ont un énorme succès dans leur vie professionnelle, qui sont reconnues et admirées dans leur domaine, qui gagne des sommes astronomiques d’argent, et qui pourtant acceptent que un ou plusieurs domaines de leur vie soit un échec total, qu’ils fassent souffrir les autres ou subissent eux-mêmes beaucoup de souffrance, qu’elle soit physique, émotionnelle ou psychologique. D’ailleurs, cela finit souvent par sortir dans les médias. Ceci n’est évidemment pas le vrai succès, mais une version limitée et désuète!

Ne crois pas non plus que d’avoir plus d’argent te permettra de ressentir plus de succès, car les gens plus riches que toi se comparent aussi à d’autres qui en ont encore plus, tout est toujours relatif…à partir de quel montant est-on riche de toute façon? La réponse varie énormément selon à qui l’on pose la question! Au lieu de définir le succès par des choses comme posséder une somme d’argent déterminée, une grande maison, la voiture de nos rêves, atteindre un objectif professionnel précis, ou même d’avoir un certain degré de popularité, nous devrions élargir notre définition du succès à tout ce qui nous rapproche du bonheur et du bien-être dans tous les domaines de la vie.

En transformant ta vision du succès, tu pourras constater que ta vie est pleine de réussite, que TU ES LE SUCCÈS ICI ET MAINTENANT, peu importe où tu en es dans les différentes facettes de ta vie.

Sur ce, je te souhaites une merveilleuse année 2018 pleine de succès et de bonheur véritables!!!

Merci,

Jannie

Relaxation Profonde et Stress

 Photo by {artist}/{collectionName} / Getty Images

Êtes-vous débordé, fatigué, ou stressé? Vous n’êtes pas seuls!

Dans notre société occidentale, particulièrement en Amérique du nord, l’être humain moyen a perdu une grande partie de sa capacité à relaxer. Non seulement la relaxation quotidienne est perçue comme une perte de temps, mais elle est souvent associée à la paresse ou à une mauvaise performance. On s’imagine à tort qu’une personne qui travaille plus d’heures dans une journée, est naturellement plus performante. Cette perception s’étend aussi aux activités en-dehors du travail, et bien sûr, aux enfants et à tous les niveaux d’éducation. Il semble que l’une des valeurs principale de notre société soit «une bonne personne (ou une personne importante) est une personne occupée», alors les gens agissent parfois comme si leur stress était un badge d’honneur. Pourtant, il s’agit de notions qui ont été étudiées et dont les preuves du contraire sont abondantes. Il a été démontré qu’une personne vraiment détendue performe mieux, est moins souvent malade et généralement en meilleure santé, est plus créative dans sa capacité de résolution de problèmes, moins réactive dans ses relations, etc, etc, etc.

En général, le nord-américain n’est presque jamais complètement relax. Il vit presque constamment à un niveau de stress où le système nerveux sympatique est activé, mais il ne s’en rends plus compte  car il s’agit de son état habituel. Les gens sont constamment stimulés, même dans leurs temps libres. Ils se couchent plus tard et dorment moins bien, et ne bénéficient pas de suffisamment de vacances et de congés. Si nous comparons nos horaires à d’autres cultures ou la sieste, c’est-à-dire, le repos pendant la journée est intégré, à certains pays où tous les travailleurs bénéficient de plus d’un mois de vacances annuelles, à la Norgève où les horaires des écoles et les devoirs sont moins chargés (et pourtant plus performants), ou même au mode de vie de nos ancêtres, on voit bien que nous avons perdu quelque chose d’important.

Le stress fait parti de la vie! Vivre un peu de stress est même souhaitable, car il a été scientifiquement prouvé qu’il a un rôle à jouer dans la création de nouvelles neurones, et qu’il nous prépare, physiquement et mentalement, à faire face à de futurs défis ou épreuves plus importants, ainsi qu’à mieux réagir en temps de crise. Un certain niveau de stress peut nous aider à mieux performer, en autant que le dit stress possède un début, un milieu, et une fin, ce qui n’est pas tout à fait le cas pour de nombreuses personnes.

Pour beaucoup, il s’agit même de d’une dépendance inconsciente aux hormones de stress, qui les stimulent et procurent une fausse impression d’excitation et d’énergie. Ces personnes ne sont pas toutes des « adrenaline junkies ». Beaucoup d’entre elles sont des gens avec des emplois et des vies bien ordinaires, et certaines d’entre elles peuvent même continuer de performer pendant de nombreuses années avant que les problèmes de santé n’apparaissent. Les fléaux de glandes thyroïde, anxiété, burn out, dépression, troubles d’attention, douleurs et malaises, fibromyalgie, insomnie, migraines, et de nombreux autres, sont directement liés au stress.

Le système nerveux sympatique est plus ou moins en état d’alerte constant, et son travail est de faire sécréter les hormones de stress afin d’augmenter le rythme cardiaque et respiratoire, et d’emmener le sang et l’énergie vers les bras et les jambes. Pour accomplir cela, il est aidé du système nerveux entérique qui ralentit la digestion (et l’assimilation des nutriments!), ralentit les fonctions cérébrales, ainsi que les fonctions de guérison et régénération naturelles. Votre système nerveux prépare simplement votre corps à se battre ou fuir en cas de danger, et il le fait à la perfection. Malheureusement, lorsque vous ne prenez pas le temps de gérer votre stress et de réapprendre à relaxer en profondeur, le système nerveux  en général, et les glandes qui sécrètent les hormones de stress n’ont jamais de pause. Item pour le cœur. Le système nerveux parasympatique n’a pas souvent la chance de remplir ses fonctions de digestion, guérison et réparation des cellules et tissus, votre corps-esprit n’a pas le temps nécessaire pour intégrer et libérer les émotions, et votre capacité d’intégrer les nouvelles connaissances et expériences acquises est diminué, car ce processus de consolidation se réalise pendant votre sommeil et celui-ci n’est généralement pas suffisant, ni assez profond.

Bien sûr, tout le monde n’est pas affecté aussi intensément, mais vous seriez surpris! Si vous établissiez une pratique quotidienne de relaxation profonde, vous seriez en mesure de constater par vous-même l’énorme différence que cela ferait dans votre corps physique, votre attitude émotionnelle et mentale, et dans votre vie.

C’est en lien direct avec mon propre vécu que j’en suis venue à m’intéresser à toutes sortes de méthodes de gestion de stress et de relaxation. Mon but a toujours été d’approfondir ma paix intérieure et mon bien-être, et celui de mes clients par le fait même. J’ai aussi exploré et cherché pendant des années des façons efficaces de libérer les traumatismes et blessures du passé, afin de relâcher cet état de stress qui m’habitait. Aujourd’hui, je peux affirmer que j’ai atteint mon but et que je détiens des outils tout à fait remarquables, que je suis prête à partager! Je vous invites donc à visiter mon site web et à me suivre sur ma page facebook, afin de rester au courant de mes prochains évènements et ateliers. Surveillez particulièrement les ateliers "Ultime Détente" du 17 Décembre et 7 Janvier!

En ce temps de fin d’année, de bilan, et de célébrations, je vous souhaites à tous plus de relaxation et de paix que vous n’en ayez jamais connus!

Merci,

Jannie

Réflexion sur l'Impermanence (ou les Cinq Remémorations du Bouddha)

Blog Impermanence.jpg

Voici une réflexion qui arrive à point en ce changement de saison! Tout est en transformation constante, rien n’est permanent…Tu n’as qu’à regarder dans ta vie tout ce qui a changé un peu (ou beaucoup!) pendant le dernier mois : peut-être as-tu vécu un changement physique, une amélioration d’un problème ou l’apparition de nouveaux symptômes…Peut-être qu’une difficulté avec un proche s’est amélioré ou a empiré, ou ta situation au travail s’est modifié, qu’il y a de nouvelles personnes autour de toi, ou encore il y a eu un ou des changements dans ton chez toi, ton horaire, etc…Si tu portes attention, presque tous les domaines de ta vie se sont modifiés d’une façon ou l’autre!

L’un des grands enseignements du Bouddha est justement au sujet de l’impermanence. Les Cinq Remémorations sont un simple rappel d’apprécier le moment présent sans s’y attacher. Elles ne devraient pas te sembler déprimantes (c’était ma première réaction la première fois où je les ai lues!), car en fait elles sont un outil pour te permettre de laisser plus de vie passer en toi et en profiter pleinement!

Les Cinq Remémorations sont :

·      Il est dans notre nature de vieillir. On ne peut échapper à la vieillesse.

·      Il est dans notre nature d’être malade. On ne peut échapper à la maladie.

·      Il est dans notre nature de mourir. On ne peut échapper à la mort.

·      Il est dans la nature de ce qui m’est cher, et de ceux qui me sont chers, de changer. On ne               peut échapper à la séparation d’avec ce que l’on aime.

·      Mes seules véritables possessions sont mes actions. On ne peut échapper aux conséquences         de nos actions.

Selon Bouddha, la souffrance vient de l’ignorance. Non pas le manque de connaissances, mais le déni ou refus d’accepter la réalité telle qu’elle est dans le moment présent…ça te dit quelque chose?

Par exemple, je peux facilement accepter qu’il est dans ma nature (humaine) d’être malade. J’ai déjà été malade et je comprends que peu importe tout ce que je fais pour être en santé, en j’en fait beaucoup, il est quand même possible que j’attrape un rhume cette année ou que je souffre d’une maladie plus grave un jour. J’accepte le fait que si j’ai la chance de vivre encore longtemps, je serai inévitablement malade un jour! Ce n’est pas de la pensée négative, c’est l’acceptation d’une réalité incontournable. Cela me permets de mieux apprécier le fait d’être en santé maintenant.

Par contre, j’ai parfois de la difficulté à accepter les changements naturels dans mes relations avec mes proches. Un jour bientôt, mes enfants, qui sont de jeunes adultes, partiront de la maison et seront encore plus indépendants. Déjà, les traditions familiales en prennent un coup, et cela m’embête de temps à autre! Il y a des moments où j’aimerais bien que tout soit comme avant!

Chaque personne est différente mais vis de l’attachement et du déni dans un domaine ou un autre. Le fait de lâcher prise te permets de célébrer ta vie! Le concept de l’impermanence t’ouvres à voir les choses d’une autre perspective, comme si tu regardais ta vie d’un point de vue plus élevé, et que ça t’aidait à relativiser les hauts et les bas qui passent…Tout bon enseignant de méditation parle éventuellement d’équanimité, c’est-à-dire, de cultiver un tempérament égal et ne pas se laisser balloter par ses émotions. C’est ce que les Cinq Remémorations et la pratique de la méditation aident à développer.

De plus,  accepter l’impermanence permets de découvrir que la paix intérieure est déjà présente en toi, et qu’il n’en tient qu’à toi de complètement accueillir le moment présent afin de la ressentir.

Avec gratitude,

Jannie

Un exercice de gratitude...

 "Un des merveilleux cadeaux que nous offre la gratitude est de nous rendre plus pleinement conscient du moment présent."

"Un des merveilleux cadeaux que nous offre la gratitude est de nous rendre plus pleinement conscient du moment présent."

Il y a quelques jours je me trouvais dans ma voiture lorsque mes pensées revenaient sans cesse sur une expérience plus ou moins plaisante qui avait eu lieu une heure ou deux plus tôt. Même si ce n'était rien de bien important, je revivais les impressions négatives dans ma tête...C'est alors que je me suis "prise en flagrant délit" et que j'ai décidé sur-le-champ de changer mon étât d'être! Je me suis demandé "que puis-je faire pour ressentir plus de gratitude maintenant?", et comme j'étais dans l'auto, j'ai tout simplement décidé de faire la liste de toutes les choses que j'apprécie à propos de celle-ci! Par exemple, c'est un SUV, ce que j'aime particulièrement puisque j'habite une région montagneuse, j'aime son confort, sa fiabilité, sa couleur, etc...je me suis arrêté à penser à tous les petits détails! Les résultats ont été immédiats! La négativité remplacée instantanément par du positif et du bien-être!

C'est un exercice tellement facile à faire! Et ça ne prends que quelques minutes! Tout de suite, en ce moment, où te trouves-tu? À la maison? Au travail? Dans ta voiture? Sur ton heure de lunch? Regardes autour de toi et choisis quelque chose, n'importe quoi! Si tu manges, tu peux penser à toutes ces personnes qui ont fait pousser/récolter/préparer cette nourriture, au bon goût de chaque bouchée, à l'abondance et la facilité avec laquelle tu peux manger tout ce que tu veux ici, etc...utilises ton imagination! Si tu es au travail devant un ordinateur ou que tu as un portable en main, penses à toutes les choses merveilleuses que fait cette technologie pour toi, sa légèreté qui fait que tu peux le transporter partout, un logiciel/app/jeu que tu apprécies particulièrement, les personnes avec qui tu peux rester en contact facilement grâce à cet outil, etc! Juste en regardant autour de toi, tu peux assurément trouver plusieurs choses pour lesquelles tu ne t'es peut-être jamais senti reconnaissant auparavant, simplement parce que tu n'y avait pas pensé! Disons que tu ne serais pas la première personne à prendre des choses pour acquis sans les apprécier pleinement...nous avons tous tendance à le faire! Pourtant, un des merveilleux cadeaux que nous offre la gratitude est de nous rendre plus pleinement conscient du moment présent et donc, de tout ce qui nous entoure...il s'agit vraiment de créer des miracles dans notre vie de tous les jours, alors pourquoi s'en priver? 

Voilà! C'était mon petit grain de sel de plus au sujet de la gratitude aujourd'hui! Si tu fais l'exercice, n'hésites pas à partager ton expérience avec moi au jannie@janniebolducbienetre.com ou sur facebook https://www.facebook.com/Jannie-Bolduc-Bien-%C3%8Atre-275351676306680/

Merci!

Jannie

Ressentir de la gratitude à chaque jour...

woman_watching_the_sunset-wallpaper-1680x1050.jpg

Gratitude

Trouves le plus de raisons possibles pour lesquelles tu pourrais ressentir de la gratitude ici et maintenant... 

Tu as peut-être entendu parler de la gratitude et de tous ses bienfaits ces dernières années. Il y a eu de nombreuses études scientifiques, des livres, et des articles dans les magazines de psychologie et de croissance personnelle sur le sujet. On sait bien que c’est bon pour nous, que ça augmente la longévité et le sentiment de bonheur, que notre qualité de vie, notre santé, nos relations, notre sommeil, notre performance et plein d’autres choses en bénéficient; mais pour beaucoup d’entre nous, ce n’est pas une émotion qui vient naturellement plusieurs fois par jour… Avant d’établir une pratique régulière, c’est comme si je réservait la gratitude pour les moments vraiment spéciaux! Je ne vais pas vous faire croire que je suis TOUJOURS dans un état de gratitude maintenant non plus! C’est un « work in progress » comme on dit, mais je peux dire que je vis de plus en plus souvent et spontanément des états quiressemblent à la grâce et qui sont merveilleux, tellement mon sentiment de gratitude est puissant!

Je ne prétends pas être spéciale, il s’agit seulement du résultat de ma pratique de méditation et de gratitude. Je suis de plus en plus calme, forte, et centrée intérieurement en toute circonstance, malgré mon naturel anxieux (j’ai bien dit it’s a work in progress!!!). Je suis sereine, plus résiliente, et tout simplement, plus heureuse.

Plus souvent qu’autrement, nous avons l’esprit hyperactif et préoccupé par les évènements passés ou à venir, les responsabilités, le travail, les nouvelles, la famille, etc. Lorsqu’il se passe quelque chose que l’on perçoit comme positif, nous vivons peut-être quelques instants de gratitude plus ou moins intenses (peut-être même très légers!), puis ensuite, nous passons à autre chose. En tant qu’enseignante de méditation, je parle souvent d’être dans le moment présent, et de ne pas s’attacher à nos expériences, pensées, ou émotions, mais ce dont je parle ici est plutôt de cultiver une attitude de gratitude. Autrement dit, développer l’habitude de nous sentir reconnaissants. Et surtout, comment faire quand les choses ne vont pas bien dans notre vie, quand on est stressé, qu’on vit une épreuve, quand on regarde ce qui se passe dans le monde (politique, environnemental), les valeurs de la société qui nous dérangent, etc, etc? La réponse est la même que pour la méditation, il faut une pratique régulière, comme pour se faire des muscles de gratitude! Plus on pratique, plus les effets sont font sentir. Il s’agit d’une habileté qui se développe, et c’est une bonne nouvelle!

Pour vraiment améliorer ta capacité à ressentir la gratitude plus intensément, plus longtemps,  et plus souvent, il faut pratiquer! Tu n’as pas besoin d’attendre que quelque chose de positif survienne, tu peux pratiquer maintenant.

Une des manières de transformer les émotions négatives en gratitude spontanément est avec la méditation. Méditer un minimum de quinze minutes par jour peut faire une grande différence. Encore mieux, il existe des méditations guidées spécifiquement sur la gratitude qui vont beaucoup t’aider (ou encore, viens à mes cours de méditation!J)

La deuxième chose à faire est de tenir un journal de gratitude. Tu n’es pas obligé de l’utiliser à chaque jour, mais une ou deux fois pas semaine, fais la liste de tout ce pourquoi tu te sens reconnaissant(e), et observe comment tu te sens par la suite. Si tu tiens déjà un journal de méditation ou autre, c’est facile à intégrer et ça ne prends pas plus de temps.

Troisièmement,  accueilles l’idée que tu peux être reconnaissant pour tout! Trouves le plus de raisons possibles pour lesquelles tu pourrais ressentir de la gratitude ici et maintenant, si petites soient-elles! Le privilège d’être en vie et d’expérimenter toutes les émotions et sensations en est une. Le bonheur de respirer, de sentir, de goûter, d’entendre, de toucher, d’avoir un corps physique, de pouvoir bouger, danser, courir, marcher, faire l’amour, d’être libre, de rire, d’être en sécurité, d’aimer et d’être aimé! La splendeur de la nature, la beauté des arbres et des fleurs, des animaux, des enfants, le confort de la vie moderne avec l’électricité, l’eau, et toute l’abondance dont tu jouis quelle qu’elle soit,  la chaleur de ta maison, de ton lit douillet, les choses matérielles qui sont utiles pour toi, ton équipement sportif, tes appareils électroniques, tes livres, ta voiture, tes vêtements, un succès, un voyage, un animal domestique,  les personnes que tu aimes, ton partenaire, ta famille, tes ami(e)s…bref, je pourrais continuer encore longtemps!!!

Tu n’as peut-être pas toutes ces choses, mais tu en as plusieurs. Chaque petite chose compte pour augmenter ton sentiment de gratitude, et si tu le fais régulièrement,  cela deviendra de plus en plus naturel et spontané. L’expérience peut être poussé très loin et te faire vivre des états de conscience extraordinaires et créer des changements positifs et bénéfiques en toi.

Pour terminer, je t’invites à me partager tes expériences de gratitude et me suivre sur facebook, car je te réserve une petite surprise dans les prochaines semaines! N’oublies pas d’avoir de la patience envers toi-même dans tout cela, et de garder ton sens de l’humour!

Avec gratitude,

Jannie

La valeur d'un esprit tranquille...

La valeur d'un esprit tranquille...

Comme je suis en pleine préparation pour les cours de méditation qui débutent très bientôt, je me suis replongée dans plusieurs des livres et des enseignements de mes mentors. Aujourd'hui, je suis tombée sur une citation de Dr. David Simon qui exprime si bien et si simplement une des grandes raisons de méditer que je devais la partager avec vous!!!

" Le message que la plupart d'entre nous recevons dès le plus jeune âge est qu'un esprit actif est un esprit qui a de la valeur. Nous avons clairement besoin des qualités d'un esprit éveillé et créatif pour fonctionner, créer, réaliser, accomplir, et profiter de la vie. En même temps, la valeur d'un esprit tranquille est extraordinaire, bien que moins reconnu et apprécié. Lorsque les pensées et l'agitation du mental se calment, nous avons accès à des niveaux de conscience plus élevés. Lorsque nous arrivons à combiner ces deux qualités - l'esprit actif qui nous permet d'explorer le monde des formes et phénomènes, et l'esprit tranquille qui apporte la clarté et l'équilibre dans notre conscience - nous sommes dans la meilleure position pour déterminer comment diriger nos énergies et faire les choix les plus élevés qui vont nous servir, ainsi que servir l'humanité et la planète." David Simon, M.D.

J'ajouterais en plus que la véritable transformation/guérison personnelle durable survient naturellement, et plus facilement, dans un étât de silence et de détente profonde...:)

Namasté

Jannie

Le Massage Yoga Thaïlandais: Super Promo de la rentrée!

photodune-14134499-woman-getting-thai-stretching-massage-xl.jpg

Le massage yoga thaïlandais est une forme dynamique de massage thérapeutique propagé par le médecin du bouddha il y a environ 2500 ans, mais ses origines sont encore plus anciennes et remontent à la création de l’ayurvéda il y a 5000 ans. Cette méthode incorpore les principes ayurvédiques, l’attention bouddhiste (pleine conscience), la manipulation des lignes Sen (réseau de lignes d’énergie très semblables aux méridiens), ainsi que l’alignement et les étirements du yoga.

Le massage est exécuté au sol, par-dessus les vêtements, et le thérapeute exécute une série de pressions et d’étirements sur le corps du receveur alors que celui-ci reste complètement passif. Ce n’est pas pour rien que le massage yoga thaïlandais est affectueusement surnommé le yoga des paresseux…On a vraiment l’impression de se « faire faire du yoga »!

Les sportifs apprécieront la force et la puissance du massage, une personne stressée arrivera à se détendre et celle qui souffre de raideurs sera heureuse de ressentir de la souplesse dans son corps. Les personnes souffrant de douleurs neuropathiques ou de fibromyalgie apprécieront l’apaisement, et les gens plus sédentaires aimeront le fait d’avoir bougé et se sentiront énergisés. Finalement, les passionnés de yoga, tai-chi ou arts martiaux y trouveront un complément à leur pratique.

Voici quelques-uns des bienfaits du massage thaï :

  • Étire et tonifie les muscles
  • Améliore la circulation
  • Soulage la tension musculaire et les spasmes
  • Augmente la souplesse
  • Équilibre les énergies du corps
  • Diminue le stress
  • Contribue à accélérer le métabolisme
  • Aide à soulager certaines douleurs

PROMO DE LA RENTRÉE DU 21 AOÛT AU 30 SEPTEMBRE!

À L'ACHAT DE DEUX MASSAGES, OBTENEZ LE DEUXIÈME À 50% DE RABAIS!

(valide sur le prix régulier)

Découvrez le Massage Yoga Thaïlandais!

shutterstock_122208508_v2.jpg

Êtes-vous une sportive qui ne prends pas suffisamment le temps de s’étirer? Est-ce que les massages à l’huile plus traditionnels vous ennuient, ou ne donnent pas les effets désirés? Ou encore, êtes-vous une accro de soins holistiques ou de yoga? Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, le Massage Yoga Thaïlandais est pour vous!

ll y a plusieurs années, j’ai fait la découverte de ce qui allait devenir mon type de massage préféré : le Massage Yoga Thaïlandais. Dès la première expérience, je suis tombée en amour et me suis enrôlée dans une formation pour devenir praticienne!

Le massage yoga thaï, affectueusement appelé le « yoga des paresseux », apporte une foule de bienfaits physiques et énergétiques et un grand bien-être. Le douanier du massage yoga thaï à Montreal, Mr. Kam Thy Chow, appelle le massage thaï une « une synthèse de yoga, ayurvéda, et méditation ».

Inventé par le médecin du bouddha, et parfois appelé aussi, « yoga assisté », vous pouvez vous attendre à recevoir les bienfaits d’une pratique de yoga et ceux d’un massage en même temps : augmentation de la flexibilité, relâchement des tensions musculaires et du stress, tonification des muscles, amélioration de la circulation sanguine et lymphatique, stimulation du système immunitaire, une impression de calme et de détente profonde…L’énergie circule plus librement dans le corps suite à un massage yoga thaïlandais, alors ne soyez pas surpris de vous sentir léger et régénéré! Mon conjoint, qui voyage régulièrement pour son travail, ne jure que par le massage yoga thaï pour soulager les effets du décalage horaire!

Voici comment l’expérience se déroulera : Je vous accueillerai et je complèterai votre bilan de santé avec vous. Je vous poserai aussi des questions afin d’établir votre dosha (type de constitution ayurvédique). Cette information servira à personnaliser votre massage. Lorsque ce sera fait, vous serez invité à vous installer sur un matelas de massage au sol, avec une abondance de coussins et couvertures, afin de vous garder au chaud et confortable. Vous garderez vos vêtements pendant toute la durée du traitement, et comme il n’y a aucune huile d’utilisée, il vous suffit de porter des vêtements amples et confortables.

Vous serez doucement mais fermement compressé, étiré, retourné et massé dans plusieurs postures de yoga tout en demeurant complètement passif et détendu. Graduellement, la confiance s’installera, et cela vous permettra de vous laissez aller davantage et d’emmener le travail thérapeutique à des niveaux plus profonds. Vous serez parfois guidé à respirer lors des étirements afin d’en rehausser l’efficacité et vous aider à relaxer.

Pendant cette danse gracieuse qui est engagée, j’utiliserai mes pouces, mes mains, mes coudes, mes genoux et mes pieds le long des méridiens et points d’acupression, afin d’ouvrir les courants d’énergie et rétablir la libre circulation de l’énergie vitale (Chi) dans votre corps. Plus la danse est harmonieuse, plus elle deviendra bénéfique pour vous. Mais ce n’est pas tout! Pendant toute la durée du massage, vous bénéficiez de la pratique qu’on appelle Metta, c’est-à-dire l’amour-compassion d’origine bouddhiste, qui est enseigné comme faisant partie intégrante du massage yoga thaï. Cela implique un focus sur la compassion et le non-jugement qui se ressent dès le premier moment jusqu’à la fin de l’expérience. Le Metta est parfois la médecine la plus puissante!

Voilà à quoi vous attendre lorsque vous recevrez un massage yoga thaïlandais! J’espère que vous tenterez l’aventure et vous offrirez cette découverte! Votre corps vous remerciera!