Tout est parfait maintenant.

L’Univers est en constante expansion, il grandit, évolue et se transforme constamment, et c’est cette force qui est en nous aussi. Quand tu résistes à cette force parce que tu veux rester dans ta zone de confort, parce que tu as peur, ou pour toute autre raison, tu te crée de la souffrance et de la fatigue!

méditation printemps.jpg

As-tu remarqué comment tu peux parfois être vraiment fatigué quand il y a une situation difficile ou une épreuve dans ta vie? À part le fait que tu dors peut-être moins bien pendant une période de stress, pourquoi vis-tu en plus des symptômes de fatigue?

La réponse est très simple : la résistance. Résister à notre situation, se « battre » contre la Vie, ça demande une quantité énorme d’énergie parfois physique, mais surtout émotionnelle et mentale. Le contraire c'est « être dans le flow». Quand tu suis le courant de la Vie, habituellement, tu te sens énergisé.

Effectivement, d’un point de vue spirituel, le moment présent est parfait. Les moments forts comme les épreuves existent pour t’enseigner des leçons. Reconnaitre que tout est parfait, c’est faire confiance à l’Univers. C’est  choisir de croire que la conscience universelle, la même que celle qui est en toi, a un plan. Elle ne t’envoie pas des épreuves ou des obstacles pour rien : tu as quelque chose à apprendre, des habiletés ou qualités à développer. Tu es poussé à évoluer. Comme la conscience de l’univers et celle qui est en toi sont indissociables, les obstacles qui se présentent sont toujours en accord et en alignement avec ton essence profonde.

Quand on est en pleine crise, il est parfois difficile d’accepter  cela. Il est encore plus difficile de lâcher prise et de cesser de résister.  Pourtant, plus tu résistes, plus tu augmentes ta souffrance, plus tu dépenses d’énergie, et plus tu vis des émotions négatives. Si tu observes la nature, le principe de "flow" est partout: la gazon n’essaie pas de pousser, il pousse. Si les conditions ne pas sont bonnes, il ne pousse pas. La fleur n’essaie pas d’ouvrir, elle ouvre lorsqu’elle est prête, tout simplement, et rien ni personne ne peut la forcer à ouvrir avant son temps. Tout cela ne requiert pas d’effort pénible! Il n'y a que l'humain pour se causer autant de difficulté! (rire!)

Comme mon enseignant l’a justement dit cette semaine, reconnaitre la perfection du moment présent, c’est dire oui à ce que la Vie t’amène en ce moment. C’est pouvoir respirer et trouver le bonheur et le calme dans l’œil de la tornade. C’est être capable de se placer dans la conscience du témoin et ressentir tout ce qui passe sans retenir ou repousser quoi que ce soit. C’est pleurer quand tu as envie de pleurer, rire quand tu as envie de rire, et ne pas prolonger l’émotion quand c’est fini.

Plus facile à dire qu’à faire? Oui et non! Il s’agit simplement de s’entrainer : le positivisme, la résilience, la paix intérieure et la joie, tout cela s’apprends et se cultive. Certaines personnes sont plus facilement remplies de gratitude que d’autres, certaines sont plus facilement anxieuses, etc…Est-ce dû à la façon dont elles ont été éduquées? À leurs expériences? À leur nature? Peu importe!  Il y a des techniques et des enseignements qui peuvent t’aider à y arriver.

La première étape est de se connecter au silence et à l’immobilité en toi en méditant. Cette connection t’aidera à dire oui à ton cœur et à la Vie. Mais la méditation agit graduellement et prends du temps. C’est là où d’autres techniques peuvent compléter le travail rapidement en réduisant la réponse de stress, clarifiant les pensées, et diminuant la résistance interne. Retrouver ton énergie, te sentir pleine de gratitude, de compassion et plénitude, c’est possible. Cesser de résister pour permettre à la « Vie » de faire son travail et enfin passer à autre chose, c’est essentiel pour être heureuse! Lorsque tu collabores avec l’Univers et que tu retiens la leçon, celle-ci n’a plus besoin de se reproduire et tu deviens alors cocréatrice de ta vie.

Accepter que les épreuves et les joies dans ta vie sont parfaites pour toi en ce moment, ce n’est pas de la résignation. Ça ne signifie pas que tu renonce à tes rêves et tes désirs, ça signifie que tu accepte le moment présent pleinement avec le bon et le moins bon, et que tu portes consciemment ton attention sur la lumière qui passe par les « craques », comme Léonard Cohen le disait si bien.

Merci,

Jannie

Pour plus d’information sur les cours de méditation et le coaching : www.janniebolducbienetre.com ou jannie@janniebolducbienetre.com